18 février 2010

La position idéale de la selle sur le cheval 


 La selle doit se situer deux à trois doigts derrière l'épaule afin de laisser la place a l'épaule pour bouger correctement et ne pas bloquer les mouvements du cheval.

De plus, lorsque le cheval accélère et passe au trot ou au galop, le poids du cavalier peut être multiplié jusqu'à quatre fois. Donc si vous pesez 70 kg, au galop, le cheval vous ressent comme si vous pesiez 280 kg. Si en plus de cela vous êtes assis trop en avant dans votre selle ou si votre selle est placée trop en avant, cela va créer un déséquilibre du cheval sur son avant-main. II va donc être difficile pour le cheval d'avoir une avant-main légère si un tel poids est porté sur ses épaules. On peut donc prendre comme repère que le pommeau de la selle doit se placer  derrière les derniers crains de la crinière du cheval. Il faut aussi noter que l'augmentation de poids sur la garrot va entraîner les vertèbres en flexion et le risque de frottement des têtes des vertèbres est donc accru, ce qui crée l'arthrose des têtes des vertèbres.
Le garrot doit donc être libre, la selle ne doit ni appuyer dessus, ni sur ses cotés. Dans l'idéal, on doit pouvoir passer trois doigts entre le dessus du garrot et le pommeau et deux doigts sur les cotés.

La selle ne doit pas être placée sur le rein non plus. Celui-ci se situe sur entre le dos et la pointe de la hanche, au niveau de la dernière côte.

zone_selle

Sur ce schéma, il faut ajouter le garrot qui ne doit pas être positionné sous la selle.


Il faut également faire attention lorsqu'on sangle le cheval car au l'abdomen est rempli de viscères. Les poumons, le côlon et même le cœur peuvent être comprimés si la sangle est mal placée ou trop serrée. Elle est correctement ajustée lorsqu'on peut passer un ou deux doigts entre le thorax du cheval et la sangle.

anatomie_cheval_005

 

viscères

Il y a quelques années encore, on apprenait l'équitation aux enfants sur des poney montés à cru. Après quelques années on ajoutait une selle, mais sans sangle, de manière à apprendre à trouver son équilibre. Et seulement lorsque le cavalier avait trouvé son équilibre qu'on ajoutait une sangle. Rien ne sert donc de "couper" le cheval en deux en serrant trop la sangle! Cela est d'autant plus vrai si la selle n'est pas parfaitement adaptée: cela amplifierait les points de compression.

Posté par ity09 à 23:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur &a

Nouveau commentaire